Frère Jacques ? Le chant comme outil d’inclusion

Aujourd’hui j’ai testé le chant comme outil de mise en concentration d’un groupe pour un atelier de recherche de solutions.

9 personnes autour de la table. Frère Jacques tous ensemble puis Frère Jacques en canon par groupe de 3. Certains bien sur n’ont pas souhaité jouer le jeu. D’autres l’ont fait en pensant être ridicule.

Et les résultats ? Il y a eu plusieurs résultats :

  • d’abord ça les a détendu. Je leur ai demandé de se lever pour chanter et de se détendre.
  • Ils ont beaucoup ri et ont donc pu relâcher la pression liée au démarrage de la réunion
  • ils étaient concentrés pendant à peu près 45 minutes là où lors des réunions précédentes des discussions annexes démarraient à peu près immédiatement, là elles démrraient plus tard. D’ailleurs, lorsque ces discussions redémarraient, l’un des chanteurs a recommencé à chanter Frère Jacques. Une façon gentille et amusante de remettre le cadre.

Cependant sur la feedback door ils n’ont pas souhaité renouveller l’expérience. 🙂

IMG_2499

J’ai apprécié d’avoir proposé ce jeu puisqu’il a fonctionné, qu’il les a surpris et qu’il a permis de créer une coupure par rapport à leur quotidien et de les concentrer sur l’objectif de l’atelier.

You may also like

2 commentaires

  1. Si tu le testes, je veux bien avoir ton retour d’expérience aussi. Et quelle chanson tu as utilisé. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.